AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum a ouvert ses portes le 11/11/13 I love you
Nous sommes en octobre 1352.

Partagez | 
 

 ANNEXE ◮ vie quotidienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« something evil lies beneath the moon ;
upon learning its name you'll be doomed »

SES MISSIVES ◮ : 68
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 08/08/2012

MessageSujet: ANNEXE ◮ vie quotidienne   Sam 2 Nov - 19:54

alimentation, agriculture, chasse et pêche


L'alimentation du XIVème siècle était très différente de celle d'aujourd'hui, comme vous vous en doutez. Les paysans mangeaient surtout du pain, mais ils pouvaient aussi aller cueillir des champignons, des châtaignes et même des orties dans la forêt. Quand aux légumes ils étaient servis en soupe, les plus répandus étant les carottes, les navets, les betteraves, le salsifis, les pois, les haricots, les fèves, le choux, la salade, les bettes et les épinards. En ce qui concerne la viande, même si votre personnage est très bon chasseur, il préférera vendre sa prise au marché pour quelques piécettes plutôt que de la manger, la viande était une denrée rare. Pour les nobles et les bourgeois c'était assez différent, il y avait beaucoup de viande cuite à la broche (surtout porc, le bœuf et produits de la chasse - très peu de mouton) sur la table et de nombreux légumes. Les repas sont cuisinés et tous les jours différents. On était servi à table et de nombreux domestiques étaient présent pour couper les aliments, remplir les verres et apporter de nouveaux plats (Le cor ou la trompette annonce aussi chaque changement de service). On mange avec les trois premiers doigts de la main droite, un couteau (objet que toute personne se doit de posséder) et une cuillère. Les moines et les religieux ne mangeaient pas de viande et compensaient avec les oeufs et le poisson, plus à cause du prix de cet aliment qu'autre chose.

La chasse est une activité pratiquée par les nobles et les bourgeois qui poursuivaient leur proies à cheval, accompagné d'une meute de chiens, c'est la chasse à courre qui a lieu en forêt dans un espace délimité. Une fois la bête affaiblie, elle est mise à mort à l'aide d'un épieu ou d'une quelconque arme. (nb : pour le sanglier on a tendance à utiliser une épée, car l'animal est plus noble. Pour les mêmes raison, l'homme descend de son cheval pour achever un cerf). Cette méthode de chasse coûte très cher (cheval, personnels, chiens, armes etc). L'agriculture est le secteur économique le plus important au Moyen Âge (je ne ferais pas mieux, cette page est très complète). La pêche se pratique surtout dans les rivières et dans les étangs et même s'il arrive qu'elle soit pratiquée en mer, la grande bleu se trouve à des jours de marche de Richecombe et personne n'est assez bête pour entreprendre ce voyage pour quelques poissons.

Aliments sont à proscrire : les pommes de terre, le thé, le café, le cacao et le chocolat, les eaux de vie (inventée au 16ème siècle), la dinde/dindon, les banane, les ananas, la mangue, les fruits de la passion, la rhubarbe, les kiwi, les arachides, les noix du Brésil, noix de coco, le choux de Bruxelles, artichauts, le brocoli, les haricots verts, la laitue Iceberg, le maïs, la tomate, la margarine, le sirop d'érable et le maïs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfsteeth.forumactif.fr
avatar
« something evil lies beneath the moon ;
upon learning its name you'll be doomed »

SES MISSIVES ◮ : 68
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 08/08/2012

MessageSujet: Re: ANNEXE ◮ vie quotidienne   Sam 2 Nov - 19:56

éducation, économie et commerce


Il est extrêmement rare à Richecombe de trouver quelqu'un qui sache lire et écrire, cet enseignement précieux étant uniquement dispensé aux enfants des familles les plus fortunées, et encore. On apprend bien aux jeunes filles du couvent de Marcheclaire à lire la Bible, mais dans une vie comme celle qui se mène à Richecombe ça ne sert pas à grand-chose. Les travaux pratiques n'exigent pas des fermiers, bouchers et autres boulangers qu'ils sachent lire et même l'art du calcul est parfaitement secondaire. À Richecombe, on vous apprendra plutôt comment repriser vos vêtements, dépecer un animal ou jouer aux dés à la taverne. Les apprentis se verront enseigner le métier de leur maître et les femmes enseigneront à leurs filles tout ce qu'une femme se doit de savoir. On ne trouve bien évidement aucune école dans la seigneurie.

L'économie de Richecombe se fait à l'interne et rares sont les pièces d'or, la plupart des habitants préférant le troc et l'échange. Le boucher offrira ainsi au boulanger un juteux quartier de viande en échange d'une miche de pain, le forgeron fournira une nouvelle hache au bûcheron en l'échange de quelques bûches, et ainsi de suite. Les gens de la seigneurie ne la quittent que très rarement et préfère transformer ce qu'ils ont déjà plus que d'acheter autre chose. Cela s'applique également aux vêtements, qui passent le plus souvent d'enfant en enfant. Personne n'est habillé avec luxe et bienheureuse est la femme qui possède plus que deux robes ou trois. Même ceux que les habitants de la bourgade considèrent comme riches vivent assez chichement.

Les échoppes sont nombreuses au village et également uniques - on ne trouve qu'un seul boucher, un seul boulanger, et les métiers se transmettent de père en fils. La rue principale de Richecombe est ainsi bordée par les commerces suivants :

    ▬ Le boucher.
    ▬ Le boulanger.
    ▬ Le teinturier/cordonnier. Il répare les vêtements et leur donne une nouvelle jeunesse (ou vieillesse dans la plupart des cas).
    ▬ Le forgeron.
    ▬ Le magasin général. Ils vendent une foule de choses inutiles et vous les échangeront contre à peu près n'importe quoi.
    ▬ La taverne.
    ▬ L'auberge qui se situe juste à côté et dépend du même propriétaire.
    ▬ Le marchand de fruits et de légumes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfsteeth.forumactif.fr
avatar
« something evil lies beneath the moon ;
upon learning its name you'll be doomed »

SES MISSIVES ◮ : 68
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 08/08/2012

MessageSujet: Re: ANNEXE ◮ vie quotidienne   Sam 2 Nov - 19:57

val-les-potences, marcheclaire et les grandes villes


Richecombe est le village principal de la seigneurie qui porte son nom. Existait auparavant Val-les-Potences, plus riche et plus grande, située à quelques lieues vers le nord, à travers la forêt du Clair-Brugnon. Mais un incendie réduisit la ville en cendres et tua la moitié de ses habitants, dont le sire Montpellier de l'épouqe et presque toute sa famille. L'endroit est toujours en ruines et est parfois visité par quelques pillards étrangers à la seigneurie et qui s'imagineraient pouvoir trouver là des richesses oubliées. Certains affirment également qu'à Val-les-Potences se sont installés des bandits qui tuent ceux qui s'en approchent trop - mais plus personne n'a jamais envie d'aller là-bas, sauf peut-être les enfants désireux de braver les interdiction de leur mère. On dit que l'endroit est maudit et que l'on peut entendre la nuit les hurlements de ceux qui périr dans les flammes.

Marcheclaire se situe quant à elle vers l'est, là travers les collines qui entourent Richecombe. Frontières naturelles, elles rendent les déplacements presque impossibles en hiver. Marcheclaire est une bourgade encore plus misérables que Richecombe, habitée principalement par les fermiers et paysans qui travaillent dans les champs entourant la seigneurie. Rares sont ceux qui voyagent entre les deux villages, à part peut-être les jeunes filles qui fréquentent lors de la belle saison le couvent de Marcheclaire. Le sire Montpellier visite parfois le village pour prendre des nouvelles de ses serfs, aussi, lorsqu'il fait la tournée de la seigneurie. Lors des hivers les plus rudes ou des situations exceptionnelles, il arrive parfois que la population de Marcheclaire fasse le déplacement jusqu'à Richecombe pour loger à l'auberge ou chez des parents. Mais depuis que la Bête frappe à nouveau, rares sont ceux qui voient ces ''étrangers'' d'un bon oeil.

Bien contente de ne pas avoir trop souvent à s'occuper de ces sinistres voisins, Richecombe n'a bien évidemment aucun lien avec les grandes villes. Paris et Reims semblent bien loin aux habitants de la seigneurie, la plupart n'aimant guère voyager. Les étrangers, même ceux qui viennent des villages voisins, sont traités comme des parias et de curieuses bêtes de foire desquelles il faut se méfier. Alors allez imaginer les citadins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfsteeth.forumactif.fr
avatar
« something evil lies beneath the moon ;
upon learning its name you'll be doomed »

SES MISSIVES ◮ : 68
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 08/08/2012

MessageSujet: Re: ANNEXE ◮ vie quotidienne   Sam 2 Nov - 19:58

religion, noces et funérailles


La religion occupe une place primordiale dans la seigneurie et le bon curé semble diriger la seigneurie autant que le seigneur. Les cloches de Saint-Gabriel ne sonnent que rarement, tous les habitants sachant qu'il faut se rendre à la petite et poussiéreuse église le dimanche pour assister à l'office. Certains habitants de Marcheclaire effectuent même le déplacement depuis leur ville, en bons catholiques qu'ils sont. De nombreux habitants vivent dans la terreur et le respect du Créateur et tentent de l'honorer autant qu'ils le peuvent. Depuis que la Bête frappe Richecombe, l'église est bondée lors de la messe, tous souhaitant se protéger ainsi du mal.

C'est également à l'église qu'ont lieu les mariages, bien qu'il s'agisse de cérémonies dénuées de fastes et très expéditives. Le curé tient un petit registre des unions et des naissances au sein de la seigneurie - le manuscrit est d'ailleurs soigneusement conservé dans son bureau et malheur à celui qui tenterait de le dérober. Pour ce qui concerne le mariage en lui-même, on assiste le plus souvent à des unions arrangées par le père de la mariée et quelconque jeune (ou pas) homme qui semble lui convenir. On choisit souvent le prétendant pour son métier. Ainsi le fils du forgeron ferait-il un très bon parti pour la fille du boulanger, et ainsi de suite. On se marie pour le côté pratique et l'amour n'est pas tout le temps au rendez-vous. Mais les fiançailles n'ont jamais rien de très officiel et il s'agit plus d'accords signés d'une bonne poignée de main. C'est vers l'âge de quatorze ou quinze ans que les jeunes filles sont généralement mariées, bien que leur famille puisse décider d'attendre un moment plus propice, comme la fin d'un creux côté financier ou d'une épidémie.

C'est un peu la même chose pour les funérailles : le curé inscrit tout ça dans son registre, la population se rassemble à l'église et on enterre le mort dans le cimetière de Saint-Gabriel. Si le concerné a l'impolitesse de mourir en hiver, on entrepose alors son cercueil dans la petite remise de l'église. De petites croix en bois font office de pierres tombales et le curé, un des seuls habitants de Richecombe à savoir lire, grave le nom du défunt dans le bois avec une petite pierre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfsteeth.forumactif.fr
avatar
« something evil lies beneath the moon ;
upon learning its name you'll be doomed »

SES MISSIVES ◮ : 68
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 08/08/2012

MessageSujet: Re: ANNEXE ◮ vie quotidienne   Sam 2 Nov - 19:58

crimes et châtiments, milice locale et armée du roi


Richecombe est une toute petite bourgade trop isolée des grandes villes pour bénéficier de leurs services en matière de justice : tous les criminels de Richecombe sont donc jugés à l'interne par le seigneur Vauquelmur, qui fait également office d'arbitre dans les différents conflits qui divisent parfois la population. Tous s'accordent pour dire qu'il est bien trop clément, ainsi un voleur qui devrait normalement être condamné au gibet sera peut-être simplement forcé d'accomplir quelconques travaux pour le bien-être de la communauté. Quant aux meurtriers et aux violeurs, ceux-là n'échappent en général pas à la potence. Mais la seigneurie est toute petite et ce genre d'affaires se produit que très rarement, vu que tout le monde connaît tout le monde et que les nouveaux arrivants sont extrêmement rares. Les crimes commis à Marcheclaire sont également jugés à Richecombe.

La sécurité de la seigneurie est assurée par la milice de Richecombe, formée des jeunes hommes de tous les villages qui la composent. Les habitants n'ayant pas de métier défini sont enrôlés dans la milice et sont chargés de patrouiller à travers les villages, mais dans les faits très peu savent manier autre chose qu'un bâton ou une fourche. Les patrouilles sont beaucoup plus rares en hiver et la milice ne peut dans les faits pas faire grand-chose contre les véritables maux qui frappent Richecombe, comme la faim, le froid ou les bêtes sauvages. Les effectifs de la milice n'atteignent pas la cinquantaine. Son commandement est échu à l'Officier, qui a autorité sur tous ses subalternes. L'Officier actuel n'est autre que Frédéric Lonlanvois.

Il arrive parfois en de très rares occasions que la France entre en guerre et que des gens de l'armée du roi ratissent les campagnes pour trouver de nouveaux soldats. La plupart ignorant l'existence de Richecombe, le village n'est que rarement impliqué. Certains jeunes hommes ambitieux quittent parfois la seigneurie pour rejoindre une des grandes villes et s'enrôler dans l'armée du roi, mais bien peu reviennent, et plus souvent couverts de blessures que de gloires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfsteeth.forumactif.fr

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ANNEXE ◮ vie quotidienne   

Revenir en haut Aller en bas
 

ANNEXE ◮ vie quotidienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WOLF'S TEETH ◮ deep in the woods ::  :: UNE PETITE BOURGADE :: LES ANNEXES-