AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum a ouvert ses portes le 11/11/13 I love you
Nous sommes en octobre 1352.

Partagez | 
 

 ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

SES MISSIVES ◮ : 7
COPYRIGHT ◮ : Tumblr
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 17/11/2013

MessageSujet: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 14:24



Adrien Léandre Lonlanvois

You say there's something wrong in my head, so I like to bleed.
You say I'm scaring you now, but I'm tired from watching you sleep ...

nom ◮ Lonlanvois. prénoms ◮ Adrien Léandre. âge + date de naissance ◮ 21 juin 1334. statut ◮ Célibataire, et détrousseur de jupons au bordel. allégeance ◮ Voue une allégeance sans bornes au chef de famille, qui se trouve être son père. traits de caractère ◮ Lorsqu'on parle de lui, les qualificatifs qui reviennent le plus souvent sont unanimes, ou presque : il y a chez Adrien une sorte de violence à l'état pure, que ce soit dans les gestes ou dans les paroles. On le dit jaloux, comme s'il tenait farouchement à ce qu'il possède déjà, sans se sentir l'envie de partager, tout en ambitionnant, justement, de posséder plus, toujours plus. Il est loin d'être stupide, et le sous-estimer, c'est commettre une grave erreur. Au contraire, cela sert son côté stratège, bien plus que vous ne le voudriez. Il sait mener son monde en bateau, et n'a jamais rechigné, depuis tout jeune, à faire preuve d'une facette manipulatrice des plus développées et redoutables. D'autant plus qu'Adrien est un excellent orateur : en moins de deux, ses mots vous auront pris au piège, et mené là où vous n'auriez initialement absolument pas eu envie de vous retrouver. Il est également habile, de ses paroles comme de ses mains, et n'a absolument pas volé sa place au sein de la milice. De même, jamais vous n'entendrez l'une de ses conquêtes se plaindre de ses performances sexuelles. D'ailleurs, même si ces dames tournent plus souvent leurs regards vers son frère, Adrien reste conscient de son charme, et de sa réputation en tant qu'amant, et n'hésite jamais à en jouer, ou à évoquer tout cela. Son petit côté égocentrique, sans doute ... religion ◮ Bien que catholique, sa foi fait plus que chanceler. En fait, c'est selon ses humeurs, et de ce point de vue là, on peut aisément dire qu'il est le plus clair du temps mal luné. métier ◮ Adrien appartient à la milice, mais il ne compte pas passer le restant de sa vie dans cette tenue là. Non, son ambition à lui, c'est de prendre la place de son frère, purement, et simplement. Et, donc, de devenir capitaine de la milice, tout en secondant véritablement son père, aux forges. avatar ◮ Toby Regbo. groupe ◮ Les loups.


que pensez-vous de la bête?


De vilaines bêtes effrayantes, ça n'a jamais manqué. Des mots non plus. Tout dépend de la rationalité que vous tentez de replacer dans toutes les exactions commises. Et de votre degré d'assurance en vous même, et en votre bonne étoile. Ces histoires de meurtre sont tragiques, oui. Ne venez pas prétendre qu'Adrien ignore de quoi il parle : l'un de ses frères aînés, Edouard, a récemment perdu la vie sous ses crocs. Mais la vie continue. La fratrie des Lonlanvois compte encore quatre membres, tous encore bien vivants. Richard, le patriarche, a encore deux fils. Sa succession n'est donc pas compromise ... Et puis, en réalité, Adrien se dit qu'il est au dessus de tout ça. Il ne craint pas de connaître le même funeste destin. D'ailleurs, l'arrivée de cette fameuse bête peut se révéler être une excellente chose pour lui, et pour son ambition. En sachant manipuler les bons leviers, et en utilisant les discours les plus convaincants, il espère en effet pouvoir quitter sa place d'éternel cadet, "frère de", pour gravir encore les échelons sociaux et se retrouver tout en haut de la hiérarchie, à Richecombe. S'il faut, pour ça, voir d'autres que lui périr sous un coup de croc, et bien, tant pis : il sait très bien que tout sacrifice est récompensé, et que, justement, sans sacrifice, pas de réussite. C'est l'étrange façon de procéder employé par le Destin. Et tant qu'il se trouve du bon côté, Adrien se dit qu'il ne craint rien.
et des différentes familles?


Adrien est suffisamment intelligent pour savoir que, dans les faits comme dans le fond, il ne doit alléger à personne d'autre qu'à son père. Dès lors, il partage ses opinions et ses pensées quant aux membres des autres grandes familles de Richecombe. Mais dans les faits, tout ceci est bien plus compliqué qu'il n'y parait. Car le jeu des alliances est passé par là. Sa tante paternelle a épousé le seigneur de Rougepont, et les enfants de ces derniers sont donc les cousins d'Adrien. Quant à l'héritier des Aigrepont, en épousant Alix-Adèle, il est devenu son beau-frère. Mais les liens du sang, dès lors qu'ils sont extrapolés, ou uniquement basés sur un anneau, n'ont que peu d'importance pour le jeune homme, qui ne jure que par son père, et s'aviserait bien d'opter pour une analyse et une perception bien trop différentes de celles de son géniteur. Il n'hésite donc pas, quand cela lui chante, de manifester ce qu'il pense réellement d'un peu tout le monde, que cela froisse, déplaise, vexe ou ulcère. Il n'en a que faire. Tant que cela n'apporte ni opprobre, ni opposition avec Richard, son père ... Quant à ses relations avec ses frères et sœurs, elles sont d'un paradoxal à toute épreuve, avec alternance entre paroxysmes et ténèbres. Adrien est un être compliqué, pourquoi en serait-il autrement concernant ses relations avec les siens ?

I'd erase what you say, scrambled words in the way. But you can't take away, turn away, run away, f*ck with me ! Don't say that its over, I'd kill to be closer. Don't say that its over, you can't live without me ...

◮ RICHECOMBE, HIVER 1341 ◮

Les chats, ça se faufile partout. Vous fermez la porte, et ils rentrent par la fenêtre. En plus, ça a mauvaise réputation, un chat. C'est bien plus vif, rapide et agile qu'un chient. Ça vous saute au visage et vous griffe avant que vous n'ayez eu le temps suffisant pour vous écarter et pour éviter d'être blessé, et attaqué. Adrien pense plus ou moins que, pour le coup, ce côté là du chat se rapproche pas mal du comportement de sa petite sœur, Pétronille. Elle veut toujours être dans ses pattes, et quand il la repousse, elle se fâche et se hérisse. C'est qu'elle grifferait presque, en plus, la sauvageonne ! Mais au moins, Pétronille, elle, quand il lui mettait un coup de pieds au cul, il lui arrivait de comprendre le message, et de le laisser en paix. Ou plutôt allait-elle bouder dans un coin, jusqu'à ce que quelqu'un la remarque. Alix-Adèle, de préférence. Parce que lorsqu'elle était de méchante humeur, elle était capable de donner un coup de pied à Frédéric, alors ... Et, évidemment, comme ce dernier n'était pas stupide, il devinait qu'Adrien avait quelque chose à voir là-dedans, d'une façon détournée, certes, mais quand même. Et les leçons de son frère aîné, le benjamin des frères Lonlanvois s'en passerait bien. Monsieur Parfait fait toujours tout bien, merci, mais tout le monde le sait déjà, pas besoin de le lui rappeler, de la moindre façon qui soit.

Oui, donc, les chats, c'est fourbe, mesquin, ça a mauvais caractère, et en plus, c'est un peu l'animal associé au Diable, il faut bien le dire. Mais Adrien n'a pas réellement peu de toutes ces menaces divines. Après tout, si Dieu était absolument si parfait et si protecteur, pourquoi avait-il laissé mourir sa mère, à lui, alors qu'il n'avait que 2 ans. Ça aussi, ça l'exaspérait : entendre Frédéric lui raconter comment était leur mère, tout çà parce que lui était assez âgé pour pouvoir se souvenir d'elle, alors qu'Adrien, lui, l'avait perdu trop jeune pour pouvoir se souvenir d'elle. Cependant, s'il pouvait utiliser cette excuse de la mauvaise réputation des félidés pour s'en prendre au premier d'entre eux qu'il croisait, il n'allait pas se gêner ... Et au final, il n'y a pas que les chats qui savent se faufiler partout. Adrien aime à penser qu'il est bon dans ce domaine là, ce qui est vrai. Par contre, quand il vous dit que c'est lui qui a tout appris à Pétronille, on peut être en droit de douter. Quoi que ... Peut-être qu'à force de la voir le suivre partout, le petit garçon, du haut de ses 7 ans, a pu finir par réellement devenir son précepteur, dans ce domaine là, au moins, de façon bien involontaire mais tangible, allez savoir ! Bref, le petit garçon, qui n'aime pas trop qu'on le considère ainsi (mais passons ...), a encore une fois réussi à entrer dans la forge familiale sans se faire repérer. Les hommes sont sûrement en pause déjeuner, parce qu'il n'y a personne. Alors Adrien explore, détaille du regard tout ce qu'il peut voir. Un jour, il sera plus grand, et il deviendra le bras droit de son père, celui qui relaie les ordres et n'en a à prendre de personne d'autre que de Richard Lonlanvois. Et même Frédéric, et Edouard, lui obéiront. Ils seront obligés, parce que ce sera lui, leur chef ! Des espoirs d'enfant, sûrement, mais des espoirs quand même. Et en attendant, être curieux, et se cultiver, ça n'a rien de répréhensible. Sauf, peut-être, quand on pense qu'on peut s'arroger l'autorisation de toucher à ce dont on n'a pas le droit de toucher, sous prétexte qu'en tant que Lonlanvois ... Il a vu les hommes faire, il sait qu'il faut se protéger les mains, quand on touche une barre de fer qui fond, dans le four. Là, la barre n'a pas encore fini de refroidir, et elle est encore rouge, et un peu tordu, au bout. Pas trop lourde, mais au poids quand même conséquent, pour des bras de 7 ans. Pas facile à faire tournoyer dans les airs, comme Adrien a si souvent vu son père faire tournoyer son épée. Frédéric s'entraîne déjà, et Edouard aussi. C'est nul. Nul et injuste. Parce qu'Adrien, lui, n'a pas encore le droit. Alors, il fait ça en cachette, avec ce qu'il trouve. Parfois, c'est avec un morceau de bois, dont il n'hésite pas à asséner de petits coups sur les fesses dodues de sa petite soeur. Il faut bien qu'elle serve à quelque chose ... Mais personne d'autre que lui n'a le droit de faire pareil, avec elle. Ou c'est cette personne, ce petit impertinent et imprudent, qui se prend le bâton dans les dents, et fort, en plus, jusqu'à ce que ça saigne, et que ses dents tombent ! C'est sa sœur, sa petite chose à martyriser et à mordre, quand il veut lui rappeler qui commande entre eux, et à qui elle doit absolument obéir.

La fourrure noire bouge dans l'ombre, mais Adrien l'a bien vu. La bête a été trahie par ses yeux, qui luisent. On dirait qu'il y a le feu, à l'intérieur. Une image des flammes de l'enfer, peut-être ... En un clin d’œil, il s'est retournée, et il a planté le bout tordu, mais piquant, en plein milieu de l'abdomen du chat, qui feule avec démence, et tente de se défendre, avant de voir ses forces le quitter. Adrien peut être fier de son coup, il a su viser : juste, avec précision, et assez de force pour ne laisser aucune chance de réplique ou de vengeance à sa proie. Mais avec la vitesse, le poids a augmenté, et les protections sur ses mains ont un peu glissé. Ça le brûle. Assez pour le faire lâcher, alors qu'un bruit mat résonne dans la forge déserte. Le petit garçon fixe ses mains, d'un air boudeur, mais déterminé : une blessure de guerre. Oui, c'est ça. La peau est rosie, l'épiderme un peu entamée. Rien qui ne le marque à jamais. Enfin, si, peut-être, mais juste légèrement. Une petite cicatrice, ou une zone de peau qui restera plus rosée. Mais déjà il entend du bruit. Quelqu'un a dû entendre le bruit de l'arme improvisée, tombée au sol. Ou alors c'est ce maudit chat qui a attiré sur lui l'attention. Quoi qu'il en soit, Adrien file se cacher. Oui, il ne fuit pas. Un Lonlanvois ne fuit pas, et encore moins lui. Il se cache juste dans un coin, là où il peut se faufiler, lui, et où il sait que personne ne pourra et ne viendra le chercher. Jusqu'à ce que la voie soit dégagée, et qu'il puisse réellement sortir, il sortira d'ici. Sauf si Pétronille l'a suivit, et qu'elle se mette à le chercher, en geignant. Adrien lève déjà les yeux au ciel, rien qu'à cette pensée. Non, ce serait nul. Parce qu'on saurait qu'il a tué le chat, alors que là, personne n'avait de preuve de sa culpabilité. Père lui ferait la morale, et ce n'était pas ce qu'il voulait. Pas plus qu'il ne voulait lire dans ses yeux la moindre lueur de déception à son égard. Ou dans les yeux d'Alix, une lueur triste. Non. Si Pétronille faisait ça, il le lui ferait payer. Avant de se glisser dans sa chambre, en pleine nuit, de la pincer pour la réveiller, et de lui dire d'arrêter de faire le bébé. Pour qu'elle s'excuse, et qu'elle le serre contre lui. Il prétendrait qu'il n'aime pas ça, mais serait bien content, dans le fond. Content de la voir faire tout ce qu'il voulait, même quand il était en tord. Content d'avoir l'ascendance et la domination sur elle. Content de voir qu'elle n'arrivait pas à rester fâchée contre lui ... Content, tout court ...



◮ RICHECOMBE, PAR UNE NUIT DE 1349 ◮

Elle dormait. Elle dormait et elle semblait si paisible, si innocente. Ce qui n'était pas le cas. Tous les Lonlanvois le savaient, et d'autres le savaient aussi, de par d'autres cercles. Elle ressemblait pourtant tellement à un petit ange blond endormi. Un ange pur et innocent, qui n'avait absolument rien à se reprocher. D'une certaine façon, ce qu'Adrien avait sous les yeux ne cadrait absolument pas, avec rien du tout : cela ne cadrait pas avec la réalité, et cela ne cadrait pas avec le décor. Il pourrait la réveiller, en la poussant, en la martyrisant, mais il n'en avait pas envie. Ou plutôt n'en avait-il pas le cœur. Parce qu'elle était si mignonne, ainsi. Allongée sur la paille, à peine vêtue. Parce que, dans un élan de bonté et de générosité, quelque chose comme ça, officiellement, Adrien voulait la laisser continuer à dormir, et à rêver : si cela lui permettait de s'échapper de la réalité, de sa réalité, à elle ... Il ne s'est pas opposé à la décision paternelle, de l'envoyer, elle, vivre au couvent. Pas qu'il n'a pas osé le faire, mais plutôt que ... Plutôt que, sur le moment, cela lui a paru être la meilleure décision à prendre, sans doute parce qu'à cet instant là, il n'avait éprouvé que lassitude, agacement et brutalité envers elle, sa petite sœur. Et puis, il y a aussi qu'ainsi, en allant dans le sens de son père, Adrien lui prouvait son obéissance, et sa loyauté. Personne n'avait élevé la voix, pour s'opposer à Richard Lonlanvois, d'ailleurs. En tout cas, pas un seul des trois fils de ce dernier n'avait décidé de soutenir Pétronille dans ses ruades et ses protestations. Et la nouvelle épouse du patriarche de la famille avait elle aussi approuvé cette décision. Tout comme l'avait fait la sœur aînée de la fratrie Lonlanvois, toute jeune mariée. Pendant un instant, alors qu'il avait observé le départ de sa sœur, Adrien avait eu la sensation que l'on menait une brebis à l'abattoir, chez le boucher. Mais, non, on l'avait simplement envoyée au couvent, et Adrien avait continué à vivre sa vie, en tentant toujours de se distancer de l'ombre de ses deux frères aînés. Sauf que cette petite peste avait décidé de continuer à n'en faire qu'à sa tête. Comme si elle refusait qu'on l'enferme, et qu'on la musèle, qu'on lui ordonne de rester sage, de se taire, et d'accepter la décision qui avait été prise pour elle. Pétronille s'enfuyait, pour venir le retrouver. Une chose assez cocasse, puisque lui se retrouvait alors dans une situation des plus paradoxales : d'un côté, il avait là la preuve qu'elle ne pouvait se passer de lui, qu'il l'aimantait, pouvait lui faire faire tout ce qu'il voulait; d'un autre côté, il repoussait en bloc toutes ces drôles de pulsions qu'il commençait déjà à ressentir de plus en plus à l'égard de sa jeune sœur, sans parler du fait qu'elle revenait se mettre dans ses pattes, le provoquant, le défiant, le contredisant, aussi. Comme si, en dépit de son sort, elle restait la même, et refusait absolument de mûrir, et d'être raisonnable.

Et maintenant, elle dormait. Comme un ange tombé du ciel, cheveux blonds en fouillis, petit air mutin sur le visage, et bouche légèrement entrouverte. Une bouche aux lèvres rougies d'avoir été embrassées, mordues, agressées. Son cou délicat était quelque peu tendu, et présentait une série de morsures, griffures, et de petites marques rouges des plus équivoques. Une main était posée à côté de sa tête, quand l'autre semblait vouloir tenir avec ferveur la veste d'Adrien, lâchement posée au dessus de cette silhouette si féminine, si ... On aurait dit une petite fille, en ce qui concernait le visage, mais tout le reste du corps, et de l'attitude, amenait plutôt sur la piste de la jeune fille. D'ailleurs, techniquement, désormais, Pétronille n'était plus une petite fille. A cette pensée, et en continuant de l'observer, Adrien ressentit une bouffée de fierté l'envahir. Il avait obtenu d'elle ce qu'elle ne pourrait plus offrir, désormais, à quelqu'un d'autre. On se souvient toujours de ce moment unique, si particulier et crucial dans sa vie. On se souvient aussi souvent de l'être avec qui on a vécu ce moment intense. Alors, en quelque sorte, Adrien venait de laisser sa trace, comme au fer rouge, ou presque. Pétronille ne pourrait jamais oublier, ou nier. Mais il allait falloir qu'elle se taise. Car il ne tenait absolument pas à ce que cette petite incartade se sache. D'ailleurs, s'agissait-il vraiment d'une incartade ? Le jeune homme refusait de se poser la question, cherchant plutôt un moyen de se tirer d'ici en vitesse. Il avait eu ce qu'il voulait, maintenant, il était temps de redevenir sérieux, et de se reprendre. D'ailleurs, à la base, il n'était même pas venu ici, dans cette grange, dans l'optique, de dévirginiser sa petite sœur. Il avait débuté la nuit avec une autre, et c'était Pétronille qui était encore venue se fourrer dans ses pattes. De plus, son comportement était connu de bien des gens. Et Adrien refusait que cela déteigne sur lui. Pas quand il essayait encore et toujours de présenter un visage le plus parfait possible au reste du monde. Bien sûr, cela ne l'empêchait pas, en coulisses, de mener une vie des plus dissolues.  ... Oui, tout ceci avait assez duré. Il devait rentrer, alors même qu'il avait presque achevé de se rhabiller. Il allait la laisser là, et elle saurait d'elle-même rentrer au couvent. Et à l'heure actuelle, il se moquait bien de savoir si on allait la rouster pour s'être une nouvelle fois échappée. Et voilà qu'elle se mettait à remuer, comme si elle pressentait déjà le mauvais coup qu'Adrien allait lui jouer. Mais devait-elle réellement s'attendre à autre chose, de sa part ? Il ne lui avait rien promis, et, dans le fond, c'était elle qui lui avait sauté dessus. Elle qui avait fuis les murs du couvent, pour le rejoindre, après l'avoir, sûrement, cherché. Sa place à lui n'était pas à ses côtés, à se rouler dans la paille, à la détrousser dans cette vulgaire grange. Sa place à lui était ailleurs. Et il refusait de s'attarder plus longtemps. Alors qu'il jetait un dernier regard sur sa sœur, la détaillant avec avidité, fierté, mais aussi lassitude et agacement, il croisa son regard, à elle, alors qu'elle venait d'ouvrir les yeux. Alors, il tourna les talons, sans même plus lui accorder d'importance. Il rentrait, et la vie continuait. Comme s'il ne s'était rien passé. ... Vraiment ? Comme si de rien n'était ? En tout cas était-ce ainsi qu'il concevait les choses, et voulait les voir conçues. Comme ça, et pas autrement. Comme ça ...



◮ RICHECOMBE, OCTOBRE 1352 ◮

Il observe son père, qui s'éloigne. Qui s'éloigne en lui tournant le dos, physiquement. Mais pas moralement. Richard ne l'a pas rejeté. Il n'est pas venu lui faire la leçon, ou le réprimander, tel un enfant que l'on grondait d'avoir été trop méchant, et de n'avoir cessé de désobéir sans revenir à la raison. Edouard est mort. Son frère est mort. Une véritable tragédie. Un évènement qui peine Adrien. Allez, le jeune homme a tout de même un cœur, voyons ! Edouard était tout de même de son sang, aussi ... Seulement, étrangement, ou pas, d'ailleurs, Adrien a senti un poids quitter ses épaules à l'annonce de la mort de son frère. Le chemin lui semblait soudainement moins étroit, devant lui. L'horizon se désencombrait d'un bon nombre de nuages noirs. La voie n'était certes pas encore libre, et il restait bien du chemin à parcourir avant de pouvoir, enfin, accéder à la place qu'Adrien pensait mériter d'occuper. Mais, au moins, cela faisait un frère de moins dans l'ombre duquel grandir. Bien sûr, malgré tout, il était son frère, alors ... Alors il a vu son père courber le dos à l'annonce de la nouvelle. Il a lu la tristesse dans son regard, ainsi que le désarroi. Mais il ne l'a pas vu l'appeler pour qu'il s'approche de lui. Il ne l'a pas entendu lui confesser qu'il l'aimait. Car c'est ça, le souci : outre le fait de grandir dans l'ombre de Frédéric et Edouard, Adrien doit en plus voir leur père à tous les trois l'aimer moins que eux deux. Comme s'il ne restait plus assez de place dans son cœur pour le plus jeune de ses fils. Pourtant, Adrien a toujours tout fait pour accéder, lui aussi, à cette place privilégiée : il n'a jamais désobéi à son père, ou en tout cas, ce dernier n'en a jamais rien su. Il a toujours présenté au monde une facette pas si noire que cela, en intégrant la milice, et en se rendant régulièrement à l’Église, pour apparaître comme restant dans le rang, et doté d'une certaine ambition, d'un certain talent pour le maniement de l'épée, et la protection des pauvres gens.

Edouard a été tué. Par la Bête. Parce qu'il a tenté de retrouver leur jeune sœur. Leur jeune sœur qui venait de commettre un meurtre, en égorgeant, purement et simplement, leur neveu, Tristan, fils de leur soeur aînée à tous, Alix-Adèle. Adrien apprécie sa sœur aînée. Il s'agit même de plus que cela. Elle a bien plus l'image d'une mère que d'une sœur, pour lui. Il éprouve dévotion et adoration pour elle, parce qu'elle est si belle, si douce. Qu'elle sent si bon, aussi. Certes, il s'agit là d'un souvenir d'enfance, transcendant, lorsqu'il venait se nicher tout contre elle. Elle le consolait de sa tristesse, le protégeait, lui promettait qu'il était tout aussi mignon, grand et fort que leurs frères. La peine qu'elle ressentait, au jour d'aujourd'hui, était sans doute incommensurable. Certes, ce n'était pas le premier enfant qu'elle perdait, mais celui-ci avait été un petit garçon, et avait vécu assez longtemps pour que tous s'y attachent. Un petit être innocent, qui n'avait encore commis aucun crime. Et qui était le fils de l'héritier d'une famille, aussi. Mais, plus que cela, pour Adrien, il était le fils de sa sœur. Et maintenant, Pétronille était en fuite, elle, la meurtrière. A l'annonce de la mort de son neveu, le jeune homme avait été choqué, mais choc il n'y avait pas eu lorsqu'on lui avait dit qui était responsable de cet acte cruel. Il n'avait pas été étonné, pas du tout, même. Comme si cela lui semblait logique, comme si cela tombait sous le sens. Tout comme il n'avait pas eu besoin qu'on le lui dise pour deviner qu'elle s'était ensuite enfuie, cette petite diablesse, vile tentatrice, dépravée, folle, et peste. Et, bien sûr, en fils prodigue, Edouard s'était sentit obligé de partir à sa poursuite. Et maintenant, il était mort : cela lui faisait les pieds. Non, c'était mal de penser ainsi, mais dans un sens, c'était comme ça qu'Adrien voyait les choses.

Maintenant, c'était Frédéric qui ambitionnait de retrouver leur meurtrière de sœur. Pour se revêtir et se parer de l'habit du fils aîné, modèle, préféré. Celui qui n'échoue jamais. Qui fait toujours tout très bien. Qui a le sourire le plus blanc, et éclatant. Le Prince charmant de ses dames. L'héritier Lonlanvois, qui n'apportait que grandeur et prestige aux siens, et qui, évidemment, perpétuerait les grandes ambitions de leur père lorsqu'il prendrait sa suite, une fois ce dernier décédé. Mais Adrien voyait les choses autrement. IL retrouverait Pétronille. IL la ramènerait devant leur père, Richard, quitte à la trainer par les cheveux. Peut-être qu'avant, il la châtierait, lui-même. Pour extérioriser toute cette tension qu'il continuait de ressentir à son égard, rien qu'en la voyant. Un simple de ses sourires suffisaient à l'exaspérer, et à lui donner envie de le lui ôter, des plus cruelles et primaires des façons qui soient. Elle avait du sang sur les mains, celui de leur neveu. Et, bientôt ... Non, déjà, il allait falloir qu'Adrien la retrouve. Avant Frédéric. Même pas de préférence, non, c'était obligé. Ce serait une façon pour lui de prouver à leur père qu'il n'était pas un empoté, incapable de geste prestigieux. Il lui prouverait qu'il était digne de confiance, et que de grands espoirs pouvaient être portés sur lui. Il lui prouverait qu'il était bien plus fiable et productif que son frère aîné. Avec de la persévérance, il arriverait à devenir sa plus fidèle image, son héritier le plus capable. Celui qui serait la meilleure de ses réalisations, et le plus beau de ses héritages. Sa marque la plus prestigieuse, son lègue inamovible, et incontestable. Mais avant ça, oui, il allait falloir retrouver cette sale peste ... Et quand il lui mettrait la main dessus ... Un sourire sadique s'épanouit sur ses lèvres, alors que l'une de ses mains se refermait avec poigne sur le pommeau de son épée. Oui. Le meilleur était à venir, à coup sûr ...

prénom/pseudo ◮ As you wish Wink. fréquence de connexion ◮ Je dirais tous les jours, ne serait-ce que pour jeter un coup d’œil, les jours où je serais un peu surchargée et divertie par la vie IRL. comment trouvez-vous le forum ? des remarques ? ◮ Je n'ai absolument rien à redire, ça regorge de sources d'imagination et d'inspiration. Cependant, je suis juste un peu perturbée par l'absence de l'option "nouveaux messages postés en votre absence" et le mot magique pour être protégé de la bête ? ◮ Pancakes ?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 77
COPYRIGHT ◮ : cuicui
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 12/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : Dans sa maison au chaud.
SON OCCUPATION ◮ : Domestique chez les Lonlanvois.
SON ÉMOTION ◮ : Humeur Changeante.

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 14:50

Bienvenue à toi,
Quel avatar canon !!

Bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 55
COPYRIGHT ◮ : Changagriel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 12/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : Les forges
SON OCCUPATION ◮ : Forgeron
SON ÉMOTION ◮ : Impassible

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 15:07

Aloha bonjour !

Oui je me suis passé la réflexion sur l'avatar *.* Je connais pas du tout en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 33
COPYRIGHT ◮ : insuline
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 13/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : Richecombe
SON OCCUPATION ◮ : se documenter sur la Bête.
SON ÉMOTION ◮ : curieuse

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 16:10

PRINCE FRANCIS !!!

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« amour n'a point de loi »

SES MISSIVES ◮ : 135
COPYRIGHT ◮ : © purple haze.
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 12/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : scierie Aigrepont
SON ÉMOTION ◮ : mitigé

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 17:50

Mon dieu, j'en connais une qui va être heureuse de ton arrivée ** Je parle bien entendu de ta très chère soeur :48: 
Bienvenue sur le forum et merci de ton inscription I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 67
COPYRIGHT ◮ : castamere rains (ava), Ethna Knight (codes) & tumblr (gifs)
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 14/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : Val-les-Potences
SON OCCUPATION ◮ : Seigneuresse de Richecombe

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 18:03

Bienvenue :mouton: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pompei-rpg.forumactif.com/
avatar

SES MISSIVES ◮ : 7
COPYRIGHT ◮ : Tumblr
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 17/11/2013

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 18:12

Merci à vous tous  

Antoine; elle a plutôt intérêt, la friponne Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 19:17

ADRIEN  
Team Lonlanvois for the win :48:

Bienvenue sur le forum et n'hésites pas si tu as des questions et bonne chance pour finir ta fiche (ça fait beaucoup de mots dans ponctuation aaaah )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

SES MISSIVES ◮ : 7
COPYRIGHT ◮ : Tumblr
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 17/11/2013

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 21:05

Merci chère sœur  
Je tiens à prévenir que vous n'aurez probablement pas de fiche finie avant demain soir, voire un peu plus tard, désolée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« La folie, qui vous dit, allez vas-y, tu pleures ou tu ris »

SES MISSIVES ◮ : 292
COPYRIGHT ◮ : azryel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 09/08/2012
LÀ OÙ IL EST ◮ : Bordel de Val-les-Potences
SON OCCUPATION ◮ : En fuite
SON ÉMOTION ◮ : Promenons-nous dans les bois

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 21:45

mais... mais... alors je m'en vais un week end, un tout petit week end, rien, rien du tout et je reviens ET QJZLGSDKJRFLFHLXNG/K ADRIEEEEEEN        I love you :coeur: :trio: :sex: 
J'avais peur que personne ne veuille de lui han jfc je suis trop contente !
Si tu as le moindre problème, s'il te plait, harcèle moi

_________________

    LA ROSA ENFLORECE
    ©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 7
COPYRIGHT ◮ : Tumblr
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 17/11/2013

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 22:05

Je te suis indispensable, n'est-ce pas, petite sœur ? Twisted Evil 

En fait, pour de vrai, merci beaucoup beaucoup de cet accueil Wink
Je n'hésiterais absolument pas, mesdemoiselles mes sœurs/les admins, à vous solliciter par MP, en cas de problème ♥️

Comme prévu, malheureusement, je me dois de stopper ici mon avancée de fiche, en attendant demain Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« La folie, qui vous dit, allez vas-y, tu pleures ou tu ris »

SES MISSIVES ◮ : 292
COPYRIGHT ◮ : azryel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 09/08/2012
LÀ OÙ IL EST ◮ : Bordel de Val-les-Potences
SON OCCUPATION ◮ : En fuite
SON ÉMOTION ◮ : Promenons-nous dans les bois

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 17 Nov - 22:21

Tu l'es, mon frère adoré, tu l'es
De toute façon tu as une semaine pour faire ta fiche

_________________

    LA ROSA ENFLORECE
    ©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 50
COPYRIGHT ◮ : stilinski
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 12/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : ocille entre les bois et le village
SON OCCUPATION ◮ : sorcière
SON ÉMOTION ◮ : joyeuse, pour l'instant

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Lun 18 Nov - 1:22

oh my fucking god  
il nous faudra un lien !! genre obligé ! parce que francis et mary c'est juste magique  

bienvenue bref   je t'adore déjà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« La folie, qui vous dit, allez vas-y, tu pleures ou tu ris »

SES MISSIVES ◮ : 292
COPYRIGHT ◮ : azryel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 09/08/2012
LÀ OÙ IL EST ◮ : Bordel de Val-les-Potences
SON OCCUPATION ◮ : En fuite
SON ÉMOTION ◮ : Promenons-nous dans les bois

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Lun 18 Nov - 1:39

Morrigan je te surveille
(Mais oui Francis et Mary sont trop mignons )

_________________

    LA ROSA ENFLORECE
    ©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 50
COPYRIGHT ◮ : stilinski
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 12/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : ocille entre les bois et le village
SON OCCUPATION ◮ : sorcière
SON ÉMOTION ◮ : joyeuse, pour l'instant

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Lun 18 Nov - 1:47

Bah quoi, je suis sûre que tu aimerais avoir une sorcière comme belle soeur  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« La folie, qui vous dit, allez vas-y, tu pleures ou tu ris »

SES MISSIVES ◮ : 292
COPYRIGHT ◮ : azryel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 09/08/2012
LÀ OÙ IL EST ◮ : Bordel de Val-les-Potences
SON OCCUPATION ◮ : En fuite
SON ÉMOTION ◮ : Promenons-nous dans les bois

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Lun 18 Nov - 9:23

Ahah ça serait carrément cool, mais la question c'est plutôt est-ce que tu veux vraiment avoir Adrien comme mari ?

_________________

    LA ROSA ENFLORECE
    ©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 7
COPYRIGHT ◮ : Tumblr
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 17/11/2013

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Lun 18 Nov - 21:34

Bonjour Jolie Demoiselle  
N'écoutes pas ma petite sœur, c'est une folle, et une dépravée Rolling Eyes

J'avance doucement, mais sûrement :09: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« La folie, qui vous dit, allez vas-y, tu pleures ou tu ris »

SES MISSIVES ◮ : 292
COPYRIGHT ◮ : azryel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 09/08/2012
LÀ OÙ IL EST ◮ : Bordel de Val-les-Potences
SON OCCUPATION ◮ : En fuite
SON ÉMOTION ◮ : Promenons-nous dans les bois

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Mar 19 Nov - 18:04

Mouahah nan tu es un ange, pardon, j'avais oublié
(d'ailleurs je sais pas si tu as lu le moment Adrien/Pétro dans ma fiche, mais on voit bien à quel point Adrien est adorable Arrow)

_________________

    LA ROSA ENFLORECE
    ©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« La folie, qui vous dit, allez vas-y, tu pleures ou tu ris »

SES MISSIVES ◮ : 292
COPYRIGHT ◮ : azryel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 09/08/2012
LÀ OÙ IL EST ◮ : Bordel de Val-les-Potences
SON OCCUPATION ◮ : En fuite
SON ÉMOTION ◮ : Promenons-nous dans les bois

MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   Dim 24 Nov - 12:09

Est-ce le début de la fin ?


Bienvenue à Richecombe jeune âme en perdition ! Avant toutes choses, il y a quelques petits trucs que tu te dois de faire, mais ne t'inquiètes pas, nous allons te guider.
Tout d'abord, il faut que tu ailles recenser ton avatar, c'est indispensable. Une fois ça fait, tu peux aller créer ta fiche de lien et si ça te dit, ta fiche de rp.
Maintenant, il te faut un toit et un travail, on est d'accord ? Et bien, on a tout prévu, pour les métiers renseignes toi ici et et viens te recenser. Pour ta maison, c'est encore plus simple viens juste faire un tour sur ce sujet et si tu es coquet, tu peux même demander un rang personnalisé. Tu es presque un véritable habitant de Richecombe maintenant !
Quelqu'un de ta famille a été massacré par la bête, toutes mes condoléances, viens l'inscrire sur ce sujet, il n'y a que très peu de places disponibles. À présent, il ne te reste plus qu'à aller créer un scénario si besoin et voilà !
Bon jeu sur The Wolf's Teeth !

Et bien je dois dire que tu as complètement compris le personnage d'Adrien
Super fiche j'ai hâte de rp I love you

_________________

    LA ROSA ENFLORECE
    ©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞   

Revenir en haut Aller en bas
 

ADRIEN ♆ ❝ Let me be your ruler ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WOLF'S TEETH ◮ deep in the woods ::  :: LES AIMABLES SUJETS :: LE CAUCHEMAR COMMENCE-