AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum a ouvert ses portes le 11/11/13 I love you
Nous sommes en octobre 1352.

Partagez | 
 

 Richecombe, c'est bon comme du bon pain !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

SES MISSIVES ◮ : 19
COPYRIGHT ◮ : -
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 17/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : au fournil
SON OCCUPATION ◮ : écoute Marthe babiller
SON ÉMOTION ◮ : rêveuse

MessageSujet: Richecombe, c'est bon comme du bon pain !   Lun 18 Nov - 20:11

Richecombe, c'est bon comme du bon pain !
Sujet ouvert


Y avait-il un moment de la journée où la Grand Place n'était pas saturée ? Le soleil était à peine levé que déjà s'affairaient la plupart des commerçants, domestiques et gens de maison pressés de remplir leurs paniers de victuailles. De toutes parts on criait, se hélait, les charrettes tressautaient sur les pavés déchaussés. Une bande d'enfants pieds nus et les vêtements élimés jusqu'à la corde passèrent en courant toute à la joie d'être enfin délivrés des travaux des champs. L'hiver n'avait pas encore planté ses crocs, les récoltes étaient engrangées et la terre allait prendre un repos bien mérité jusqu'au redoux.

Elianor s'était éveillée d'elle-même, trouvant déjà ses frères et son père allant et venant de la pièce commune à la cour. Il flottait dans l'air une odeur de cheval mêlée au bouillon de légumes que sa mère avait laissé sur le fourneau avant de partir pour la Demeure Rougepont. Elle ne s'attarda pas, nouant ses longues boucles blondes en une natte grossière, enfila une pèlerine de laine bon marché et disparut dans l'aube grisâtre. Elle ne pouvait pas se permettre d'être en retard, Marthe serait très fâchée. Il fallait aller livrer le pain frais dans les familles qui pouvaient se permettre de payer pour ce service. Les autres viendraient jusqu'à l'échoppe ou bien se débrouilleraient pour acheter de la farine au meunier.

Maudissant une fois encore ces rues engorgées et impraticables que la pluie avait rendu glissantes et boueuses, elle attrapa sans grande douceur le bas de sa jupe pour la remonter bien au dessus de la limite de la bienséance. Tant pis pour les commères et les choqués, elle ne marcherait pas dessus une fois de plus. Les pains étaient recouverts d'une toile de lin épaisse afin d'éviter de s'imprégner d'humidité. Heureusement la charrette était plutôt maniable. Elle tirait donc, la roue se prenant parfois dans un trou. Elle se mettait alors à pester et tirait plus fort. Déjà une boucle s'était échappée de la natte et lui effleurait la joue ; elle la repoussa d'agacement.

Quelle était donc la prochaine Maison sur sa liste ? Elle leva les yeux et tenta d'identifier le chemin le plus facile d'accès. Il fallait quitter la place au plus vite avant de ne plus pouvoir se défaire d'une pipelette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 55
COPYRIGHT ◮ : Changagriel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 12/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : Les forges
SON OCCUPATION ◮ : Forgeron
SON ÉMOTION ◮ : Impassible

MessageSujet: Re: Richecombe, c'est bon comme du bon pain !   Mar 19 Nov - 21:27

Les forges, c'est bien en hiver. Mais quand on en sort, on succomberait facilement à la mort en l'espace d'une nuit. Robin le savait, aussi, quand il sortait pour s'éloigner, il marchait toujours d'un pas vif pour rester chaud. Mais le froid approchait et les morsures de l'hiver ne seraient plus très longues à montrer le bout de leur plaie. Ce n'était pourtant pas un très grand gaillard. Tout au plus 75cm au dessus du mètre. Probablement cinq centimètres de plus s'il se tenait droit. Mais à force de se plier pour courber le fer, Robin s'était tassé. Cependant, il avait gagné en muscles, cette dernière année ! Le fait d'avoir sa part de forge à tenir seul en plus de l'éducation de son frère et des regards curieux lancés à sa soeur, Robin s'était raidi et plus facilement défoulé sur son marteau. Mais si sa soeur en faisait pas mal, ses bizarreries la gardaient plutôt à l'écart et Robin prenait facilement en charge la petite fratrie. Non pas qu'il s'en soit plaint, il aimait son frère et sa soeur, il aimait sa famille et c'était même une chose très importante pour lui.

Pas mal d'hommes lui avaient demandé pourquoi il n'avait toujours pas pris de femme. Sans pour autant être un grand romantique devant l'éternel, Robin n'y avait tout simplement jamais pensé. Ou bien il n'avait pas le temps, ou bien ça ne lui plaisait pas, ou bien il n'en voulait pas. Et pour ainsi dire, sa mère ne l'a jamais ennuyé avec tout ça. Elle était bien trop occupée à tenter de subvenir à tous leurs besoins.

Mais dans une lubie qui n'appartient qu'à lui, son petit frère avait jeté le pain aux cochons ! Ne cherchant pas à comprendre et sans s'énerver, Robin sortit de la maison et se fraya un chemin jusqu'à la place du marché sans trop se soucier de ce qui l'entourait. A dire vrai, il avait un but et le suivait. C'était bien plus simple que de tenter de regarder à droite et à gauche ce qui se passait. Mais c'est ainsi qu'il manqua de se prendre un chariot sur la jambe quand une des roues s'est prise dans un trou et manquant de se renverser. Robin se pencha pour retenir un des côtés avant que la jeune femme ne chavire également sous le poids.

En relevant les yeux, il la replaça facilement : la fille du pain qui aidait Marthe. Il la voyait de temps en temps quand il récupérait son propre pain. Et justement, c'était elle qu'il venait voir. Mais la rencontrer de cette manière le laissa interdit une seconde. Il baissa les yeux sur la charrette et les releva sur elle avant de faire un sourire.

Autant poser les choses clairement : Robin... n'était pas du tout un coureur et encore moins doué avec le sexe opposé.

[J'ai un truc avec les charrettes ou je m'en cogne une par premier rp sur un nouveau forum ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 19
COPYRIGHT ◮ : -
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 17/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : au fournil
SON OCCUPATION ◮ : écoute Marthe babiller
SON ÉMOTION ◮ : rêveuse

MessageSujet: Re: Richecombe, c'est bon comme du bon pain !   Mar 19 Nov - 22:37

[hj : Les accidents de charrette c'est une valeur sûre !]

Elianor était une petite chose, et entraînée par l'inertie de la charrette qu'elle tirait péniblement, aurait sans doute basculé avec ses pains sans le concours de Robin. Elle l'avait également plusieurs fois aperçu sans vraiment le côtoyer : après tout il travaillait à la forge ce qui n'était pas exactement le genre d'endroit où elle allait batifoler.

"Merci..."

Dans son mouvement, elle avait lâché le bas de la robe qui retomba dans la boue. Elle sourit à Robin et souffla sur une boucle qui lui chatouillait le bout du nez.

"Je n'ose pas imaginer l'état des routes au prochain printemps. Après le gel, il va vraiment falloir reposer des pavés où un boeuf se cassera une jambe avant les labours."

Elle s'essuya les mains dans sa robe et alla redisposer le tissu de lin par dessus les pains afin qu'ils ne se mouillent pas. La bruine s'était mise à retomber plus drue, glaçant jusqu'aux os. Cela avait le don de la mettre de mauvaise humeur.

"Il faut que j'atteigne la maison des Aigrepont avant que tout devienne immangeable."

Et les yeux se fixant avec détermination sur une large artère adjacente, elle commença à saisir de nouveau les poignées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 55
COPYRIGHT ◮ : Changagriel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 12/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : Les forges
SON OCCUPATION ◮ : Forgeron
SON ÉMOTION ◮ : Impassible

MessageSujet: Re: Richecombe, c'est bon comme du bon pain !   Jeu 21 Nov - 22:38

[T'as vu ? Si ça c'est pas de l'amour... Du love pour toi pour le réveil. Note que j'ai bravé le sommeil pour toi. Le sommeil et pas que... J'abandonne, je succombe, je vais dormir demain grosse journée ! Bisoux]

Plus que la fille, ce que Robin avait vu, c'était le pain ! Tout chaud. Sorti des fours, distribué avec amour et danger dans ces rues chaotiques. Il avait faim. Et rien qu'à les voir, il sentait la bonne odeur. Un regard aux routes en suivant la "discussion" de Elianor et il fronça les sourcils, se demandant déjà ce qu'il pourrait faire bien pour y remédier. Il était forgeron. Pas maçon. Cela dit, il pouvait aussi bricoler sa charrette. Quand il releva les yeux, elle se préparait déjà à partir et il alla sans tarder lui prendre une des poignées.

– Je vais t'aider.

C'étaient les premiers mots qu'il lui disait. Et il devait reconnaître que le sourire qu'il lui offrait était autant par sympathie que par intérêt. Peut-être le remercierait-elle d'une miche de pain sans qu'il ait à devoir expliquer à Marthe pourquoi il venait demander un rabais sur une deuxième miche. L'excuse des cochons lui aurait sûrement plue ! Il prit sa place pour tirer la charrette. Robin ne faisait pas partie des maisons desservies. On ne pouvait pas non plus vraiment dire qu'il avait une "maison" mais plutôt un local. Aussi, il ne l'avait que rarement vue, seulement aperçue. Elle était facile à reconnaître de loin avec ses grosses boucles blondes et son visage de crème mais encore une fois, Robin ne s'y était pas plus intéressée que ça. Ce n'était toujours pas par manque de sensibilité mais bien parce qu'il avait tant de choses à penser, déjà. Et en cet instant : il avait faim.

– Tu sais s'il reste encore du pain ?

Il fallait reconnaître que par de nombreuses fois, Robin avait offert bien des choses aux siens, se privant par la même. Et à voir toutes ces miches appétissantes, il ne pouvait s'imaginer en rater une seule. Si seulement il pouvait ... Les Aigreponts. Sans le pain, ils auraient moins de grosses fesses dodues, il en était certain ! Ils pouvaient sûrement s'en passer. Non ? Sûrement pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 19
COPYRIGHT ◮ : -
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 17/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : au fournil
SON OCCUPATION ◮ : écoute Marthe babiller
SON ÉMOTION ◮ : rêveuse

MessageSujet: Re: Richecombe, c'est bon comme du bon pain !   Lun 25 Nov - 1:12

Le forgeron... Elle ne le fréquentait guère, trop modeste pour s'offrir les services du modeleur de métal. Son père faisait souvent mander le maréchal ferrant pour les chevaux des écuries mais à sa connaissance, jamais celui-là n'avait été envoyé, ou pas en sa présence. Et puis, ce n'était jamais son père qui réglait la note...Oh bien sûr Robin était déjà passé à la boulangerie, qui n'y allait pas, mais c'était assez rare pour qu'elle n'en garde pas de souvenir impérissable.

Elianor pouffa de rire, suivant des yeux le regard de convoitise dissimulée en direction de la charrette. L'air malicieux, une poignée toujours en main alors que le jeune forgeron s'était emparé de la seconde, elle tourna un visage poupon dans sa direction.

"Ah oui du pain il y en a mais tu n'as pas besoin de moi pour le constater. Si tu entends par là est ce qu'il reste des miches qui n'ont pas été commandées hé bien..."

Son sourire s'élargit. Marthe lui donnait toujours un peu plus de pain pour pouvoir en vendre sur le chemin. Il y avait toujours des pressés qui n'avaient pas le temps de passer à la boulangerie, c'était dommage de se priver d'une si précieuse clientèle. En général, elle ne rentrait jamais avec des miches invendues.

Elianor se redressa, mettant les mains sur les hanches et balançant une boucle dans son dos d'un mouvement d'épaule.

"Disons que tu m'aides à aller jusqu'à cette fichue Maison Aigrepont et je m'arrange pour qu'une miche tombe malencontreusement dans une flaque boueuse"

Elle prit un air faussement affligé, les yeux agrandis par la désolation.

"Toute cette pluie, cette route si mauvaise ! Il était bon pour les cochons"

Un marché honteux ? Non, juste un troc légitime. Lorsqu'on vivait dans un village coupé du monde, il valait mieux savoir marchander ou on risquait de finir pieds nus dans la fange avec son écuelle vide et l'estomac dans les talons.
Elle fit danser ses sourcils, attendant la réponse du jeune homme. La Maison des Aigrepont était encore assez éloigné du centre pour qu'elle ait réellement besoin d'aide pour l'atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SES MISSIVES ◮ : 55
COPYRIGHT ◮ : Changagriel
DÉBUT DE SA FIN ◮ : 12/11/2013
LÀ OÙ IL EST ◮ : Les forges
SON OCCUPATION ◮ : Forgeron
SON ÉMOTION ◮ : Impassible

MessageSujet: Re: Richecombe, c'est bon comme du bon pain !   Sam 30 Nov - 23:33

Le regard de Robin était vif comme celui d'un faucon. Il avait trouvé du pain, il avait faim et sa soeur allait bientôt en réclamer aussi à force de se contenter de croutons ! Quand Elianor se poussa, il prit la deuxième poignée et releva le regard vers le sien. Elle avait donc capté son attention et il en aurait presque rougi de passer pour un mendiant qu'il n'était pas si elle n'avait pas d'elle-même proposé le marché. Il ouvrit la bouche en se demandant comment y répondre et finalement, il sourit de ses plus belles dents - il est encore jeune - et souleva la charrette comme si elle était vide !

C'était une charmante jeune femme gonflée d'humour. Elle semblait même assez... "coquine" dans son entreprise de troc. Mais comment pouvait-il ne pas apprécier ? Voilà qui allait dans son sens ! Il n'était pas chose aisée de s'occuper de la forge et de la maison depuis la disparition de son père (même adoptif). Mais il tentait de s'y mesurer. Après tout, sa mère n'avait pas voyagé pour atterrir ici pour rien. Il se devait de lui rendre honneur, qu'il fusse d'accord ou non avec ses pratiques et ses choix. Il ne pouvait la blâmer pour l'avoir gardé en vie, ainsi que sa soeur, en sacrifiant tout ce qu'elle aurait pu vouloir dans une vie.

Robin acquiesça. Bien sûr qu'il l'aiderait ! Pour une miche de pain mais aussi parce qu'il était plutôt serviable. Venir en aide à une charrette récalcitrante aux dures lois de l'hiver, c'était même une mission capitale ! D'un geste du menton, il acquiesça pour lui indiquer qu'il était prêt.

– Ca fait des mois que je dis qu'il faut faire quelque chose pour cette route. Un cheval a déjà glissé et il s'en ait vraiment fallu de peu pour qu'il se fasse vraiment mal ! A dire vrai, il y a même beaucoup à faire, par ici !

Porter cette charrette était pour lui pas pire que soulever du métal. Elle était même finalement plutôt légère comparée à ce qu'il pouvait avoir à frapper comme enclume. Mais quoi qu'il en soit, la petite danse des sourcils d'Elianor, bien qu'il l'ait remarquée, il ne la releva pas, se contentant d'un bref sourire signifiant plus d'un "D'accord" plutôt qu'un "Chez toi ou chez moi ?". Et si quelqu'un lui demandait de traduire l'expression d'Elianor, il serait bien incapable d'en décrire ne serait-ce que l'origine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Richecombe, c'est bon comme du bon pain !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Richecombe, c'est bon comme du bon pain !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WOLF'S TEETH ◮ deep in the woods ::  :: LA GRANDE PLACE-